Nayquach

image

Découvrez sa boutique en ligne ici.

En ce dimanche de janvier, nous vous présentons l’univers original et créatif d’Annick notre québéco-parisienne. Elle nous ouvre les portes de son atelier Nayquach en plein Paris.

Quel type de créations fabriquez-vous ?

Je crée des bijoux et des objets décoratifs textiles.

Quel est votre parcours dans les grandes lignes ? Comment avez-vous décidé de vous lancer et de créer votre marque ? 

Mon parcours est assez simple. La création et le domaine de la mode ont toujours été pour moi une vraie passion. Toute petite déjà, je disais que plus tard je serais styliste de mode. J’ai donc obtenu un diplôme en design de Mode (styliste-modéliste), puis j’ai travaillé avec une créatrice ayant sa propre marque. J’y ai acquis de nombreuses compétences, qui me permettent aujourd’hui de créer ma marque. Cette idée me trottait dans la tête depuis un bon bout temps : en février 2015, j’ai saisi l’opportunité de me lancer dans cette belle aventure !

Où trouvez-vous l’inspiration ?

En travaillant dans le domaine de la mode, l’inspiration est partout : dans les tendances du moment, dans la nature ou même dans la rue. Il y a toujours quelque chose qui peut finir par m’inspirer.

Quant aux réseaux sociaux, ils sont tellement présents qu’on ne peut pas passer à côté de cette source d’inspiration inépuisable pour un créatif.

Décrivez-nous votre atelier ou espace de création ?

Pour l’instant, je me suis fait un petit espace de travail chez moi pour au moins rassembler tout mon matériel et ne plus encombrer mon salon comme j’avais tendance de le faire. Cela me motive beaucoup plus, d’avoir mon petit coin à moi où je peux bosser tranquille. Dans le futur, j’aimerais bien pouvoir intégrer un espace de co-working, car c’est aussi très inspirant de pouvoir travailler à plusieurs.

Je suis assez maniaque du rangement et très méthodique lorsque je travaille. Tout doit être rangé à sa place : je peux avoir l’impression que mon bureau est en pagaille alors pour beaucoup de gens tout paraîtrait en ordre !

Quels sont vos outils indispensables pour laisser libre court à votre créativité ?

Mes fils à broder me suivent partout ! Lorsque j’avais 8 ans, j’ai appris à faire des bracelets brésiliens, et j’utilise maintenant cette technique sur mes bijoux et certains de mes objets décoratifs.

Le tissu a aussi une place très importante dans mon travail : j’adore cette matière que l’on peut transformer de tant de façons différentes.

outilscreabroderie1

Quelle est la commande ou création la plus folle que vous ayez réalisée ?

Pour l’instant, je n’ai pas eu de commande particulière, mais on m’a déjà demandé si je pouvais faire certaines de mes petites décorations en version XXL. Cela serait un beau projet à réaliser.

Avez-vous une spécialité de votre région à nous partager ?

Etant d’origine québécoise, notre plus grande spécialité c’est la fameuse poutine, qui intrigue beaucoup de français ! Le plat est tout simple : des frites, du fromage (qui doit couiner sous les dents) et une sauce brune. À première vue, cela peut ne pas avoir l’air appétissant, mais c’est vraiment bon. Ensuite, on peut ajouter un peu de viande comme des saucisses, du steack haché, du poulet… tout ce que l’on veut en fait ! C’est le plat idéal lorsqu’il fait -30 degrés l’hiver, cela tient bien au corps comme on dit ! :)

Pouvez-vous citer trois boutiques de créateurs que vous aimez ?

Pour les bijoux, je suis tombée en amour (oui, on dit ça au Québec !) avec la boutique Céline H20. C’est le genre de bijou qui me parle : moderne, coloré et très ethnique, sans être trop traditionnel pour autant.

Dans le domaine de la décoration, 1,2,3 p’tits pois a été mon premier coup de cœur sur le site : j’ai craqué sur ses cactus en fil de fer :) !

Enfin, côté vêtements, j’adore l’univers de Tkdress. Je suis fan de ses robes minimales oversize. Je ne saurais laquelle choisir !

À gauche, les robes oversize de Tkdress,
à droite les bijoux colorés de Céline H2o et en bas les jolies créations en fil de fer de 1,2,3, p’tits pois.

Une chose que nous devrions savoir sur vous ?

Il faut dès le départ, avoir un fil conducteur pour sa marque et penser à l’évolution de ses produits sur le long terme. On tombe trop souvent sur des boutiques qui manquent de cohérence, où l’on trouve trop de produits différents, dans des styles différents et cela devient compliqué pour l’acheteur de se projeter. Il faut aussi penser ses produits et son organisation pour pouvoir gérer l’afflux de commandes quand le succès arrive !

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui hésite à se lancer ?

Mon conseil ? Ne pas se décourager, avoir confiance en son projet. Il y aura toujours des hauts et des bas mais il ne faut pas baisser les bras.

Cette année, quel défi vous lancez-vous ?

Ma boutique a vu le jour au printemps, et j’attends toujours ma première vente. J’aimerais pouvoir faire le salon des métiers d’arts à Québec l’été prochain, et j’espère faire une bonne dizaines de ventes avant la fin de l’année.

Quel savoir-faire avez-vous choisi ? Qu’aimez-vous en lui ?

Comme je le disais, entre mes bijoux et mes objets décoratifs, je cherche le plus possible à avoir une identité, afin que l’on puisse reconnaître mes créations au premier regard. Je m’inspire essentiellement du style ethnique, qui m’attire par son côté moderne et graphique. En ce moment, les techniques de tissage sont très tendance, et j’essaie donc de proposer des créations qu’on ne voit pas trop dans les autres boutiques.

Découvrez sa boutique en ligne ici et bien d’autres créations en fil tissé ici.

Merci Annick !

Si vous êtes membre de la communauté et que vous souhaitez partager votre histoire et votre savoir-faire avec nous, n’hésitez pas à envoyer un mail à camille@alittlemarket.fr.

2 Commentaires
  • La Joyeuse Théoricienne

    Très sympa tout ça ^^
    Au premier abord, en tout cas, je trouve ton travail original :) Ce ne sont pas les couleurs, les matières et le mélange de celles-ci qu’on retrouve partout ^^
    C’est vrai qu’avec la technique du bracelet brésilien, on peut faire plein de choses !

    Bonne continuation :)

  • Une fleur sur la lune

    Quel merveilleux talent! Et quelles belles couleurs!
    Je ne doute pas que l’objectif qu’une « bonne dizaines de ventes avant la fin de l’année » sera largement dépassé.
    C’est tellement beau!
    Belle continuation.

Laisser un commentaire