La mousse tache

image

Découvrez sa boutique en ligne ici.

C’est à Rennes que nous continuons notre voyage upcycling avec Pauline qui nous ouvre les portes de son atelier La mousse tache qui propose des créations éclectiques aux influences ethniques, confectionnées en pièce unique ou petite série, dans une démarche écologique.

Quel type de créations fabriquez-vous ?

Je dessine et conçois des accessoires de mode, de décoration et de bien-être : sacs OrigamiX, ceintures obi, snoods, coussins, paniers, bouillottes sèches en graines de lin, coussins ergonomiques en cosses de sarrasin… en wax mais pas uniquement, tant que les couleurs sont lumineuses et éclatantes !

Quel est votre parcours dans les grandes lignes ? Comment avez-vous décidé de vous lancer et de créer votre marque ?

Petite, ma grand-mère m’a initiée à la couture et j’ai débuté en fabriquant des sacs avec les vieilles blouses d’atelier de mon grand-père.

Mon amour pour les voyages m’a dirigée naturellement vers des études dans le tourisme pendant lesquelles j’étais fascinée par les motifs ethniques et les couleurs des pays lointains. D’une nature créative, il me manquait quelque chose, j’ai alors repris des études dans le graphisme et travaillé quelques années dans ce domaine. Puis j’ai eu l’opportunité de partir en voyage en Inde pendant plus de 4 mois, j’en ai pris plein les yeux ! Cela a changé ma façon de regarder la vie et c’est tout simplement mon projet s’est dessiné à mon retour en 2013.

Où trouvez-vous l’inspiration ?

Ce sont souvent les tissus pour lesquels j’ai eu un coup de cœur qui vont me donner des idées de couleurs et d’harmonies pour les patchworks. Et je craque souvent pour des nouveaux wax car leurs motifs et couleurs me rendent complètement dingue !

Mes clients sont également de bonnes sources d’inspiration car ils m’emmènent souvent dans des directions que je n’aurais pas prises instinctivement.

Décrivez-nous votre atelier ou espace de création ?

Au début de mon activité, je vivais en colocation et mon espace de création était aussi ma chambre, je dormais au milieu des tissus et des machines à coudre, un vrai souk ! Depuis, j’ai déménagé et eu la chance de pouvoir aménager une pièce pour accueillir mon atelier. C’est une vraie caverne d’Ali Baba où tout s’empile : les tissus, les vieilles valises, les caisses en bois anciennes…

Quels sont vos outils indispensables pour laisser libre court à votre créativité ?

Ma boite à outils contient toujours : de la bonne musique, un bon café, de l’huile de coude, et des beaux tissus.

Quelle est la commande ou création la plus folle que vous ayez réalisée ?

Les commandes de patchwork sont toujours les plus folles : je défais les piles de tissus, je fouille dans les tiroirs pour dénicher LA petite chute qui fera la différence et je teste différents assemblages jusqu’à trouver l’harmonie parfaite. C’est ce que je préfère mais ça prend un temps fou.

À l’occasion d’un concours organisé lors d’un salon spécialisé dans le textile, j’ai fabriqué une couverture en patchwork minutieux de plus de 65 morceaux de tissus neufs et recyclés ! Vous pouvez la découvrir en détail sur ma boutique.

Avez-vous une spécialité de votre région à nous partager ?

Je ne suis pas une vraie bretonne mais je vous conseille la galette de sarrasin (je récupère les cosses qui enveloppent les graines pour remplir mes coussins ergonomiques) et le caramel au beurre salé.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui hésite à se lancer ?

Mon conseil ? Je pense que le plus important est d’avoir une identité visuelle et une personnalité artistique que l’on va percevoir à travers vos créations, c’est ce qui fera la différence. Et si vous sentez au fond de vous que vous devez y aller, foncez ! Mais je vous préviens, ce ne sera pas de tout repos !

Cette année, quel défi vous lancez-vous ?

L’envie de progresser en photographie et d’améliorer mes techniques est une de mes priorités. J’ai également d’autres projets, mais ça, c’est un secret !

Une chose que nous devrions savoir sur vous ?

J’adore les jeux de mots et les expressions françaises un peu désuètes, c’est pas toujours facile de me suivre…

Comment définiriez-vous votre esthétique ?

La Mousse Tache est une marque artisanale qui propose des créations textiles aux influences ethniques, conçues dans une démarche écologique (upcycling, utilisation de matières naturelles et objectif zéro déchet). Le style est très coloré, métissé, écoresponsable et fabriqué en pièces uniques ou très petites séries.

Tout mes articles sont réalisables sur-mesure, je possède un large choix de tissus pour m’adapter aux envies de chacun.

 

Quels sont les grandes tendances ou courants de votre savoir-faire ? Lesquels préférez-vous ?

Le wax, textile africain aux motifs originaux et aux couleurs vibrantes inspire mes collections depuis la naissance de La Mousse Tache et cet été, il est partout, de la mode à la décoration. Mais je suis tellement fascinée par ce tissu que je continuerai à l’utiliser, peu importe la tendance !

Découvrez sa boutique en ligne ici et bien d’autres créations upcycling ici.

Merci Pauline !

Si vous êtes membre de la communauté et que vous souhaitez partager votre histoire et votre savoir-faire avec nous, n’hésitez pas à envoyer un mail à camille@alittlemarket.fr.

1 Commentaire
  • jen

    Pour ma part une belle découverte, créatrice gentille et à l’écoute, je vous conseille ses sacs origami ils sont supers !!!

Laisser un commentaire