mai, 2015

image

Découvrez Delphine, créatrice de la boutique Recreative Bijoux, finaliste du Tremplin des Créateurs dans la catégorie bijoux !

– Quel est votre parcours ?

J’ai débuté mes études d’une manière ordinaire, par un bac scientifique mais déjà avec cette passion certaine pour la création. J’ai suivie une option art-plastique durant ma première année de lycée. Aussi loin que je me rappelle j’ai toujours été passionnée par les formes et les couleurs. C’est donc assez naturellement qu’après l’obtention de mon bac je me suis dirigée vers une école de création.
En ayant fait le tour des formations, le design m’a semblé être, pour moi, la meilleure porte d’entrée. Cela me permettait de réaliser concrètement mes idées et d’ajouter une approche fonctionnelle et utile, ce qui me plaisait beaucoup. Et puis parallèlement  à mes études j’ai vue grandir une deuxième passion, celle de la création de bijoux. Aujourd’hui cela fait 5 ans que je conçois et vend des bijoux.

(suite…)

image

Aujourd’hui, nous vous présentons, le site Printoclock.com, notre partenaire , pour les supports de communication, de cette 5ème édition des « Journées du Fait Main » !

 

Print O’Clock est aujourd’hui le n° 2 français sur le marché de l’imprimerie en ligne. Créée en 2008 par Antoine Roux, la start-up affiche s’inscrit, cinq ans plus tard, parmi les plus belles réussites hexagonales du e-commerce. L’entreprise est résolument orientée « Made in France », en ayant fait le choix d’intégrer dans la structure des outils de production et d’employer directement des professionnels de l’imprimerie.

Print O’Clock imprime sur ses propres machines, avec un atelier et une équipe de 10 salariés, ce qui leur permet de maîtriser la qualité des produits et les délais, avec des coûts qui restent compétitifs. Selon Antoine Roux : « Nous aurions pu faire le choix de sous-traiter l’impression à l’étranger, comme la plupart de nos concurrents, et nous limiter à capitaliser sur notre marque et nos bons résultats. J’ai pris le contre-pied de ce modèle, en défendant une conviction : oui, il est possible non seulement de vendre mais aussi de fabriquer en France, en créant de la valeur et de l’emploi. ”

 

Retrouvez Print O’Clock sur Facebook !

 

logo blog