mars, 2015

image

Aujourd’hui, place à Laëtitia, créatrice de la boutique Madame Chabada et finaliste du Tremplin des Créateurs ! Elle nous ouvre les portes de son atelier et nous invite dans ce milieu japonisant qu’elle aime tant !

– Quel est votre parcours ?

J’ai une formation de styliste modéliste.
C’est à dire que j’imagine la collection, réalise les croquis puis crée moi-même les patrons pour pouvoir confectionner les modèles.
J’ai d’abord travaillé en tant que modéliste en entreprise pour une créatrice puis me suis installée à mon compte en 2003 en tant que styliste modéiste freelance. J’ai travaillé en freelance pour différentes maisons de couture et créateurs, ce qui m’a permis d’acquérir diverses expériences. L’année dernière j’ai décidé de lancer ma propre griffe  » Madame Chabada” .

– Avez vous toujours su que vous souhaitiez en faire votre métier (et si non, quel était le métier que vous rêviez de faire quand vous étiez petite)

Je rêve d’être styliste depuis que j’ai une dizaine d’années Je faisais de tous petits croquis dans la marge de mes cahiers de classe quand j’étais petite. 😉

(suite…)

image

Découvrez sa boutique en ligne ici

Honneur au premier portrait masculin du Tremplin des Créateurs ! Il s’agit d’Emmanuel, finaliste dans la catégorie Déco et créateur de la boutique Atelier de Manufacture ! Il nous reçoit dans son atelier, on vous emmène ? :)

– Quel est votre parcours ?
Depuis très jeune, j’ai toujours utilisé le dessin comme moyen d’expression, des petits bonshommes ou animaux quand j’étais petit, aux caricatures des profs quand j’étais au lycée…
Après le bac, j’ai suivi des cours de graphisme à l’Ecole Supérieure des Arts Modernes (ESAM) à Paris dans le 17e arrondissement. Là, j’ai compris que je ne m’étais pas trompé, ce furent les plus belles années de ma vie estudiantine… Le dessin, la peinture, tous les jours, le pied !
Le diplôme en poche, je me suis lancé dans le graphisme publicitaire, et j’y ai évolué jusqu’à aujourd’hui où je se suis directeur artistique dans un studio de création… déjà 20 ans. Je crois que je ne me suis jamais ennuyé dans ce métier ! Mon seul regret, est d’avoir laissé les crayons et les pinceaux pour l’ordinateur.
(suite…)